Transmission de la vie chez l’Homme

 

Partie 1 : être capable de se reproduire

a/ la mise en capacité de la fonction de reproduction.

à partir des document qui vous sont proposés, répertorier les grands changements perceptibles lors de la transformation de l’enfant en adulte.

Bilan :L’être humain devient apte à se reproduire à la
puberté.
Durant la puberté, les caractères sexuels
secondaires apparaissent, les organes
reproducteurs du garçon et de la fille
deviennent fonctionnels.

b/ étude des appareil reproducteur chez l’Homme.

appareil reproducteur masculin:

Bilan : Les testicules produisent des spermatozoïdes de
façon continue.

appareil reproducteur féminin :

Bilan : A chaque cycle, un des ovaires libère un ovule.
A chaque cycle, la couche superficielle de la
paroi de l’utérus s’épaissit puis est éliminée :
c’est l’origine des règles.

Bilan :A partir de la puberté, le fonctionnement des
organes reproducteurs est continu chez
l’homme, cyclique chez la femme jusqu’à la
ménopause.

partie 2 : De la fécondation à la libération.

accouplement selon de vinci

 

L’accouplement selon Leonardo Da Vinci

A / la fécondation.

Certaines conditions sont nécessaires au succès de la fécondation chez l’être humain :

  • fertilité des deux partenaires.
  • rapport sexuel dans la fenêtre de fécondation.

 

Bilan :L’embryon humain résulte de la fécondation,
puis de divisions de la cellule-œuf qui se
produisent dans les heures suivant un rapport
sexuel.
Lors du rapport sexuel, des spermatozoïdes
sont déposés au niveau du vagin. La
fécondation a lieu dans l’une des trompes.

B / le développement .

la cellule œuf se divise afin de multiplier le nombre de cellule constituant l’individu.

a partir d’un certain moment, ces cellules vont entrer dans une drôle de danse….

l’arrêt des règles :

 

 

 

 

 Résumé des différentes étapes du développement

Bilan :L’embryon s’implante puis se développe dans
l’utérus.
Si un embryon s’implante, la couche
superficielle de la paroi utérine n’est pas
éliminée : les règles ne se produisent pas, c’est
un des premiers signes de la grossesse.
Des échanges entre l’organisme maternel et le
fœtus permettant d’assurer ses besoins sont
réalisés au niveau du placenta.


C / l’accouchement

un peu d’humour….:-)

Plus sérieusement, au moment de l’accouchement de corps de la femme se prépare à la sortie du futur nourrissons.

des contractions apparaissent et sont de plus en plus rapprochées et de plus en plus soutenues afin de permettre la sortie de bébé.

Aprés la sortie du nourrissons, le placenta se décroche de la paroi utérine : c’est la libération.

vidéo accouchement :


Bilan :Lors de l’accouchement des contractions
utérines permettent la naissance de l’enfant.

partie 3 : La MAÎTRISE de la reproduction.

Dans le cadre de la maîtrise de la reproduction,
des méthodes contraceptives permettent de
choisir le moment d’avoir ou non un enfant.
La contraception désigne des méthodes
utilisées pour éviter, de façon réversible et
temporaire, une grossesse. La contraception
peut être chimique ou mécanique.

+ pma

  • les exercices d’application

Qui cum venisset ob haec festinatis itineribus Antiochiam, praestrictis palatii ianuis, contempto Caesare, quem videri decuerat, ad praetorium cum pompa sollemni perrexit morbosque diu causatus nec regiam introiit nec processit in publicum, sed abditus multa in eius moliebatur exitium addens quaedam relationibus supervacua, quas subinde dimittebat ad principem.

Et quoniam mirari posse quosdam peregrinos existimo haec lecturos forsitan, si contigerit, quamobrem cum oratio ad ea monstranda deflexerit quae Romae gererentur, nihil praeter seditiones narratur et tabernas et vilitates harum similis alias, summatim causas perstringam nusquam a veritate sponte propria digressurus.

Hac ita persuasione reducti intra moenia bellatores obseratis undique portarum aditibus, propugnaculis insistebant et pinnis, congesta undique saxa telaque habentes in promptu, ut si quis se proripuisset interius, multitudine missilium sterneretur et lapidum.

Respiration et occupation des milieux de vie

 

I/ définition de la notion de respiration.

la respiration consiste à absorber du dioxygène et à rejeter du dioxyde de carbone.

la respiration se rencontre chez les végétaux comme chez les animaux, elle permet de fournir de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’organisme .

remarque: il existe certains êtres vivants qui n’utilisent pas la respiration pour fonctionner.

Comment peut-on  savoir si un être vivant absorbe du dioxygène et rejette du dioxyde de carbone ?

II / mise en évidence de la respiration chez un organisme:

pour vérifier qu’un organisme respire il faut s’assurer qu’il absorbe du dioxygène et qu’il rejette du dioxyde de carbone.

On utilise des instruments de mesure permettant de connaitre la quantité de dioxygène et de dioxyde de carbone présent dans le milieu.

Cet ensemble d’instruments reliés à un ordinateur permet de réaliser de lExAO 

Remarque: Expériences Assistées par Ordinateur

Expériences de détermination de la présence d’une respiration chez différents individus :

 schéma expérience détermination respiration sonde :capteur permettant de mesurer un phénomène physique ou biologique dans l’environnementinterface primo : appareil permettant de décoder les informations des sondes en message numériquepc : permet de visualiser les valeurs enregistrées par le matèriel ExAO

Schémas d’expériences de détermination de la respiration d’un être vivant

 Est ce que les valeurs obtenues permettent de mettre en évidence la présence d’une respiration?

Ces mesures ne suffisent pas à prouver qu’un organisme absorbe du dioxygène et rejette du dioxyde de carbone; pour cela il faut savoir comment évoluent les quantités de dioxygène et de dioxyde de carbone en absence de l’organisme.On appelle ce test  «  l’expérience témoin  » qui permet d’obtenir des valeurs de références pour comparer l’influence du facteur étudié.

travaux pratiques : utilisation de l’Exao pour la détermination d’une respiration.

  • fiche de séance A5102

résultats communs obtenus lors de la séance de travaux pratiques:

Organisme testé

Valeur de dioxygène à t= 0 min

Valeur de dioxygène à t= 5 min

Action de l’organisme sur le dioxygène.

Valeur de dioxyde de carbone à t= 0 min

Valeur de dioxyde de carbone à t= 5 min

Action de l’organisme sur le dioxyde de carbone.

Présence d’une respiration

Asticot
Poisson
Criquet
Radis
Hamster
Escargot
témoin

bilan : les animaux comme les végétaux respirent en absorbant du dioxygène et en rejetant du dioxyde de carbone.

Comment les êtres vivants respirent dans des milieux si différents ?

III /  respiration des êtres vivants dans leurs milieux

1/ observation des êtres vivants et de leur mode de respiration dans un environnement.

fiche de séance :A5103

exercice : E5103

Bilan :La diversité des appareils et des comportements
respiratoires permet aux animaux d’occuper
différents milieux.

 

2 / étude des appareils respiratoires chez les animaux.

 

      • dissection de l’appareil respiratoire de poisson (maquereau) A5105
      • étude de l’appareil respiratoire du lapin.

    • étude de l’appareil respiratoire du criquet

Synthèse des appareils respiratoires E5105

 

bilan : Chez les animaux les échanges gazeux se font entre l’air ou l’eau et l’organisme par l’intermédiaire d’organes respiratoires :
poumons, branchies, trachées.

IV / CONDITIONS DU MILIEU ET RÉPARTITION DES ÊTRES VIVANTS

répartition de la truite fario

 

Expérience sur la truite fario :

 

Une truite est placée dans un aquarium. On observe son comportement et on compte ses mouvements respiratoires ( ouverture et fermeture de la bouche, soulèvement des opercules).

L’ expérience est répétée en faisant varier la quantité de dioxygène dans l’eau.

Quantité de dioxygène dans l’eau

comportement

Fréquence des mouvements respiratoires

 11,5 mg/L  Animal se déplaçant calmement  68 par minute
 7 mg/L  Animal agité  140 par minute
 5 mg/L  Expérience non réalisée, car en dessous de 5 mg de dioxygène par litre, la truite ne peut plus vivre.

bilan : Dans l’eau, la répartition des organismes vivants dépend notamment de la teneur en dioxygène.

Comment peut-on expliquer que l’on a des teneur en dioxygène différentes à différents points d’un même cours d’eau ?

Expérience température.

Eau à une température de : 6°C

Eau à une température de : 26°C

Teneur en dioxygène de l’eau en mg/L  12  8

Expérience agitation.

Eau calme

Eau agité

Teneur en dioxygène de l’eau en mg/L  2.25  5.6

Bilan : L’agitation, la température de l’eau influent sur l’oxygénation du milieu.

V / ACTION DE L’HOMME SUR LES CONDITIONS D’OXYGÉNATION DU MILIEU

Extrait de l’arrêté préfectoral du 26 mai 1972 :

centrale nucleaire

Les centrales nucléaires rejettent dans les cours d’eau ou dans la mer de l’eau chaude provenant des circuits de refroidissement des réacteurs. La température de l’eau en aval de la centrale s’élève alors de quelques
dixièmes de degrés à plusieurs degrés.

Les rejets sont strictement réglementés : « (…) L’élévation de la température du cours d’eau ne doit pas excéder 1 à 2°C par rapport à la température en amont (…). Si le cours d’eau a déjà atteint cette température, la centrale doit prendre des mesures (par exemple, réduire la puissance de ses réacteurs) (…) ».

Les effets de l’aménagement d’une rivière

seuilderiviere

Depuis longtemps, l’Homme aménage les rivières. Certaines retenues d’eau crées par des barrages servent aux industries ou sont utilisées pour les loisirs (baignade, sports nautiques…).


bilan : L’Homme par son action sur le milieu peut modifier la teneur en dioxygène de l’eau et donc la répartition des organismes vivants. Il agit sur la biodiversité .